Qui sommes-nous ?

Terres de Luttes s’oppose à la bétonisation de nos terres, bradées au profit d’extension d’aéroports, d’entrepôts Amazon ou autres centres commerciaux par centaines. Nous souhaitons voir gagner tous les collectifs qui luttent contre ces projets imposés et polluants en France. Nous épaulons à leur demande les collectifs dans le développement de leurs luttes en leur proposant des formations (communication, juridique, financier…), en créant des liens et des actions inter-luttes et en soutenant l’émergence d’un nouveau récit, celui d’un monde juste et soutenable défendu par ses habitant·e·s.

Tous les jours, 54 hectares de terre sont recouverts de béton en France. L’Etat, les collectivités locales et les aménageurs privés construisent et attendent des structures parfaitement incompatibles avec les impératifs climatiques et de protection de la biodiversité.

En 2021, une quinzaine d’extensions d’aéroports, 12 entrepôts Amazon, plus de 50 nouvelles déviations routières et autoroutières, des dizaines de fermes-usines, de centres commerciaux et bien d’autres sont toujours en prévision pour les mois et les années à venir.

Au moment où la crise sociale et environnementale devrait nous forcer à arrêter de bétonner, ce qu’on appelle l’artificialisation des sols s’intensifie dans le développement de ces projets polluants à travers la France. Et pas seulement l’artificialisation : ces projets d’un autre âge sont autant de pollution des sols et de l’air, autant de nouvelles émissions de gaz à effet de serre là où nous devons tant les réduire, autant d’emplois dans des activités à taille humaine qui sont détruits, le tout à grand renfort d’argent public, notre argent. Ces projets sont enfin un scandale démocratique, imposés la plupart du temps malgré l’opposition des habitant-e-s et sans les consulter réellement.

Des collectifs qui se mettent en lutte

Or, face à des dirigeants sourds à l’urgence d’agir pour le vivant, l’échelon local constitue un véritable espoir de changement réel et concret, un espace de construction de nouvelles formes de mobilisations et de construction de communs, et enfin, un vivier de victoires. C’est plus de 40 victoires en 2 ans que ces habitant-e-s ont gagné, et d’autres arrivent tous les mois ! Et nous savons combien chaque hectare de gagné sur les intérêts de ces pollueurs est du temps gagné pour la biodiversité et le climat.

Un peu partout en France, de plus en plus de collectifs d’habitant-e-s entrent en résistance contre les entrepreneurs privés, la destruction des écosystèmes, des terres et cela au mépris des habitant·e·s dont les vies sont saccagées. La carte de Reporterre mise à jour en continu dresse le tableau de 375 luttes contre les projets polluants à travers la France, menées par autant de collectifs d’habitant-e-s spontanés et déterminés.

Terres de luttes soutient les collectifs pour remporter des victoires.

Nous sommes issu·es de ces luttes et souhaitons aujourd’hui les soutenir dans leurs actions. S’opposer à un grand projet imposé et polluant requiert beaucoup de temps, d’énergie et souvent des compétences bien précises. L’association se donne ainsi pour mission :

Former

Fournir un support de formation global et d’interventions personnalisées sur les sujets clés dont ont besoin les collectifs en lutte (communication, levées de fond, recours juridiques…). Nous avons co-élaboré le site suivant pour les identifier et déjà fournir une base de contenus : lutteslocales.fr

Echanger

Renforcer les liens entre les luttes : mise en contact, entraide, actions coordonnées sur le territoire… aider à faire vivre ce mouvement pour créer une dynamique d’action globale

Communiquer

Diffuser un nouveau récit, donner à voir ces centaines de luttes sur le territoire et leur importance pour construire une autre voie écologique et sociale, à l’échelle locale et nationale.

Notre objectif

Qu’un maximum de luttes locales gagnent à travers la France. Nous souhaitons que toutes celles et ceux qui entrent en lutte aujourd’hui puissent se sentir épaulé·es, relayé·es et formé·es pour amplifier leur action. Nous faisons partie de cette force de dissuasion incroyable que représente aujourd’hui ces centaines de collectifs contre un monde que nous refusons.

L’équipe Terres de luttes

Chloé Gerbier
Coordination

Joel Domenjoudl
Administration

Victor Vauquois
Coordination

Lena Lazare
Mobilisation

Enora Chopard
Formations

Edouard Marchal
Communication